Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

Votre conjoint, après cinq ans de vie commune, remet en question votre mariage, car ses sentiments à votre égard ont changé et qu’il ne sait pas s’il vous aime encore. Pourtant, vous estimez que vous n’avez pas de problème particulier, peu de disputes, des passions partagées et un accord global sur l’éducation de vos enfants. Par ailleurs, vous dites aussi avoir une sexualité épanouie et une vie sociale agréable. Et vous aimeriez savoir comment gérer cette crise « sentimentale ».

Passage obligé

Cette crise, comme vous dites, est un passage très fréquent, sinon obligé. En effet, la nature a doté les humains de mécanismes amoureux qui se déclenchent en automatique et ne durent guère plus de trois ans. En fait, ce sont les sentiments amoureux qui nous habitent très souvent au début d’une relation et qui permettent à celle-ci de se mettre en place. Pour nos lointains ancêtres, un temps suffisant pour mettre au monde un petit et le rendre autonome. Aujourd’hui, le temps de maturation est largement allongé. Au-delà de ces automatismes, il peut ne rien y avoir si rien n’a été construit.

Car ces sentiments amoureux ne sont pas (encore) de l’amour ! Tout juste un essai à transformer ! Vous dites avoir une vie conjugale plutôt harmonieuse, et les domaines que vous citez montrent que c’est une belle réussite. Beaucoup de couples souffrent du manque de ces intimités. Mais pour aller au but – une union durable (et joyeusement sereine !)-, un projet commun va être nécessaire.

 

Etre amoureux n’est pas aimer

Boris Cyrulnik dit qu’un couple dure s’il a une cathédrale à construire. Quels sont vos projets communs ? Ces projets qui sous-tendent votre couple et tirent vers un avenir ensemble ? Peut-être en avez-vous personnellement pour votre couple, mais les avez-vous partagés avec votre époux ? Ils deviendront vraiment conjugaux lorsqu’ils auront été équarris, rabotés, poncés… au fil de vos dialogues.

Votre conjoint vous dit ne pas savoir s’il vous aime encore. Sans doute exprime-t-il ainsi le fait qu’il ne ressent plus, comme au début de votre relation, ces emballements du corps et du cœur. Il est temps de passer à la vitesse supérieure. Etre amoureux n’est pas aimer. L’amour, le vrai, celui qui peut aller jusqu’à donner sa vie pour l’autre, est chaque jour à construire. Patiemment. Humblement. Amoureusement. Courageusement parfois. Haut les cœurs !

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !