Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


Il arrive assez souvent que, après un premier temps où l’autre nous paraît vraiment être le bon conjoint, on commence à douter… « Je l’aime, oui, mais de là à me marier pour la vie… »

Ces doutes sont grands ou petits, angoissants ou non, fréquents ou rares, etc.

Sont-ils le signe que j’aime moins l’autre ? Sont-ils le signe que je me suis trompé(e) ?

Comment voir clair ?

Tout d’abord, pas de panique, elle est mauvaise conseillère.

 

1° Essayons de faire un tri entre les doutes et les angoisses liées à l’approche de l’engagement et ceux liés à des questions de fond, sur lesquelles il est nécessaire de s’attarder plus longuement.

 

Les doutes liés à l’engagement :

Il est tout à fait légitime, même si on est très amoureux, d’avoir peur de s’engager : quand on se marie, c’est pour toute la vie et donc peut-être 60 ans, ce qui n’est tout de même pas rien ! En plus, on ne connaît pas l’avenir… Si ce stress me paralyse, il est bon de me demander pourquoi :

  • Ai-je été ébranlé par le divorce de personnes proches ?
  • Ai-je moi-même vécu une ou des ruptures que je n’imaginais pas devoir vivre ?
  • Ai-je des difficultés à tenir mes engagements, petits ou grands ?
  • Est-ce que je crois qu’un mariage HEUREUX de 60 ans est possible ?

Si j’ai peur de l’engagement au point de ne plus être capable de me marier, il peut être bon d’en parler à une personne de confiance, qui m’aide à voir clair dans les raisons de ces peurs.

 

 

Les doutes liés à des questions de fond :

Parfois, les raisons du stress sont plus simples qu’il n’y paraît à première vue : le simple fait d’être fatigué peut compliquer le discernement et faire perdre la sérénité.

Avant tout, veillons à nous reposer avant de prendre de grandes décisions.

  • Sur quels sujets ai-je des problèmes ? Essentiels ou accessoires ?
  • Avons-nous un projet commun ?
  • Que voulons-nous vivre ensemble, sur le long terme ?
  • Quelles seront nos priorités ? (le couple ? la famille ? les enfants ? le boulot ? l'argent ? les loisirs ? la foi ? les copains ?...)
  • Avons-nous les mêmes priorités ?
  • Quand on est amoureux, on est attiré par l'autre (par les sentiments et les émotions, par le corps) mais quand on aime, on rajoute à cette attirance amoureuse la raison (on réfléchit : est-ce raisonnable de nous marier ?) et la spiritualité (quel est le sens de ce mariage : nous rendre heureux mutuellement ? ou ME rendre heureux ? Avons-nous la foi ? Si oui, ça veut dire quoi, pour notre vie concrète ? Si non, quelles sont les idées philosophiques, les idéaux, les valeurs, qui nous guident dans la vie ? Sommes-nous d'accord ?)
  • Avons-nous la même vision de l'engagement (définitif ou tant que ça me plaît ?), de la fidélité ?
  • Sommes-nous capables de nous pardonner ?
  • Sommes-nous capables de communiquer ?
  • En paroles : suis-je vraiment en vérité ou ai-je des masques ?
  • Et la sexualité : si nous avons des relations sexuelles, est-ce vraiment un choix des deux, ou peut-être l'un des deux aurait-il préféré attendre le mariage ? Avons-nous pu en parler ? Ou est-ce un sujet un peu tabou ?
  • Sommes-nous encore libres ou nous sentons-nous "liés" puisqu'il y a sexualité ?
  • Si nous n'avons pas de relations sexuelles, sommes-nous capables d'en parler, (peut-être que le désir est tellement fort qu'il met de mauvaise humeur parce que obligé "d’attendre"...).
  • Avons-nous confiance en l’autre ? Si non, pourquoi ?

 

Voilà quelques pistes (incomplètes !) pour réfléchir...

On n’est jamais au clair en tout : même avec la meilleure volonté du monde et un très grand amour, la communication, la vérité, l’engagement sont toujours un peu problématiques, parce que nous sommes différents, imparfaits, … Les croyants disent qu’ils sont marqués par le péché originel, c'est-à-dire incapables d’aimer totalement et parfaitement.

Pour nous donner confiance, on peut tout de même s’appuyer sur les fruits que l’on trouve dans tout amour vrai, même s’il y a des doutes :

  • La croissance dans l’épanouissement de mes qualités personnelles : notre amour m’aide à « grandir », à m’épanouir, à développer ma personnalité ;
  • La confiance (ce qui n’empêche pas je le rappelle, des moments de doutes) ;
  • La joie (qui n’empêche pas non plus les moments de tristesse, mais trouvant son origine
  • La paix intérieure.

 

Rappelons-nous que la construction d’un couple d’amour de don total et définitif est l’affaire de toute une vie, un combat contre notre égoïsme inné (reconnaissons-le, on se porte beaucoup mieux une fois qu’on le sait…), un chemin magnifique mais parfois difficile. Alors, n’est-ce pas normal d’avoir (un peu) peur avant de s’engager ?

 

Bon plan pour tous les amoureux, un parcours pour réfléchir sur leur amour : Parcours Avant le Oui !


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !