Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

Mon copain n’est pas catho, alors comment pourrais-je lui « imposer » un mariage à l’église, c’est-à-dire un engagement devant un Dieu qu’il ne reconnait pas ?

Tout d’abord, personne ne peut imposer quoi que ce soit à un autre, et en particulier lorsqu’il s’agit de mariage. Dans les piliers du mariage, la liberté de chacun a toute sa place !!! On ne se marie pas devant Dieu pour faire plaisir à son futur conjoint !

Et ceci d’autant plus que ce dernier devra être d’accord sur les quatre piliers du mariage chrétien (la fidélité, l'indissolubilité, l'ouverture à la vie et la liberté) et s’engager devant tous à respecter la foi de son conjoint et à avoir le souci d'élever leurs enfants dans la foi chrétienne.

Alors, à ces conditions oui, une personne non baptisée peut se marier à l'église. Il lui suffira de demander une dispense qui, actuellement, n’est qu’une formalité. Mais il faut également qu’elle le désire personnellement et qu’elle respecte ce sacrement.

Selon le rituel romain de la célébration du mariage, le célébrant interroge les futurs époux. Chacun répond séparément !

- « Vous allez vous engager l’un vers l’autre. Est-ce librement et sans contrainte ? »

- Puis : « En vous engageant dans la voie du mariage, vous vous promettez amour mutuel et respect. Est-ce pour toute votre vie ? »

- « Êtes-vous prêt à accueillir les enfants que Dieu vous donne, et à les éduquer selon l’évangile du Christ et dans la foi de l’Église ? »

- « Êtes-vous disposés à assumer ensemble votre mission de chrétiens dans le monde et dans l’Église ? »

Voilà, à mon avis de beaux sujets de discussions de belles soirées de débat dans l’amour et le respect. La réponse s’imposera d’elle-même !!!

Mais s’il n’est pas prêt à envisager un mariage à l’église, que faire ?

La première solution est avant tout de le laisser cheminer. Il y aurait beaucoup moins de vieilles filles cathos si elles avaient laissé des garçons intérioriser leur demande et chercher à mieux connaitre la foi qui anime leur fiancée ou amie.

Il serait plus sage, dans le cadre de cette réflexion, de ne pas vous installer en concubinage, pour vous laisser libre de mettre un terme à cette relation si votre copain n’envisage absolument pas de mariage religieux. D’autre part, si vous vous installez avec votre copain, il sera peut-être moins motivé pour réfléchir à la question de la religion puisqu’il a déjà eu ce qu’il voulait : vivre avec vous…Et puis si les filles cathos ne sont pas fermement résolues à ne pas vivre de relations sexuelles avant le mariage, qu'est-ce qui les distingue des autres, à part quelques pratiques religieuses ?

 

Oui mais s’il ne veut vraiment pas se marier à l’église et élever nos enfants dans la foi catholique, est-ce une raison suffisante pour le quitter ?

Si votre ami n’est pas prêt à accepter ces conditions, alors un mariage à l’église ne peut avoir lieu. Il vous faudra alors prendre une décision difficile : soit quitter votre ami, soit renier votre foi, car la foi n’est pas un hobby ! On ne peut pas dire : « Nous sommes d’accord : tu peux aller faire du vélo tous les dimanches matins, (ou du ski, ou…) et moi, j’irai à la messe. »

Vécue en vérité, elle pénètre profondément notre vie ; elle oriente nos projets, nos décisions, aide à discerner les choix que nous avons à faire.

Le mariage “à l’église“ est un sacrement d’alliance entre les époux et avec Dieu. Il manifeste pour chacun des futurs époux, et devant tous, le désir vrai de vivre conformément à l’Evangile et selon le projet que Dieu a pour nous, du mieux possible et avec ce que nous sommes, aujourd’hui et pour notre salut.

Je ne dis pas que c’est impossible si l’un des deux époux ne souhaite pas un mariage à l’église, mais ce sera difficile, au quotidien. Sans doute, auront-ils besoin de se redire sans cesse le respect qu’ils ont promis d’avoir des convictions de chacun. Dans les difficultés et les joies, ils ne pourront pas rendre grâce à Dieu ensemble ou s’appuyer sur Lui dans une prière et une demande communes.

Se marier à l’église n’est pas anodin ; c’est un véritable engagement et c’est souvent lors d’une session de préparation au mariage que les fiancés prennent la mesure de la force, de la beauté de ce sacrement qu’ils demandent, mais aussi des responsabilités qu’ils acceptent, et ceci pour toute leur vie.

Que dire de plus dans le cas cité, qui est finalement assez fréquent ?

Le ou la futur (e) marié (e) qui a la foi a un vrai désir de recevoir la grâce du sacrement de mariage. C’est cohérent et très compréhensible ! Celle ou celui qui ne croit pas et qui accepte d’être uni (e) à l’église devant un dieu qu’il ne reconnaît pas va devoir s’engager de toutes façons à respecter les fondements du mariage chrétien : liberté, fidélité, indissolubilité et fécondité, et à prendre au sérieux le sacrement. L’éducation chrétienne des enfants reste, à mon avis, incontournable. Cela peut être tout à fait possible ! Lors de la session de préparation au mariage, les futurs conjoints en ont discuté ensemble et ont sans doute mis au point une sorte d’accord sur toutes ces questions.

Ce qui sera plus difficile sera cette différence de foi, écueil quotidien ou fragilité supplémentaire au sein de leur couple.

Pour celui qui croit, cela nécessitera un ancrage très profond et fidèle en Christ, l’aide d’autres chrétiens et peut-être d’une communauté de proximité pour tenir dans la foi.

Mais aussi, pour le conjoint qui ne croit pas, un vrai désir de comprendre pourquoi cette foi est si importante pour l’autre. Ce peut être pour eux deux de très belles occasions de faire plaisir par des gestes d’accompagnement ou d’écoute, d’attention à l’autre, de manifester un bel amour.

Si on ne veut choisir qu’un mari catho, cela restreint quand même beaucoup le choix, est-ce bien judicieux ?

De nos jours on a l’impression que certaines filles ont davantage de critères pour choisir une robe que pour choisir la personne avec qui elles passeront leur vie : forme, tissu, couleur, longueur, etc. Cela vous parait-il logique ?

Dans la vie, on avance selon deux "méthodes", que l'on pourrait comparer à celles d'un bateau qui part en mer.

Soit le bateau ne se pose pas la question d'un cap, d'un objectif avant le départ, et il vogue au gré des courants, des vagues, du temps. Ce n'est pas lui qui choisit ce qui se passe, il se laisse porter par les évènements. Mais que se passera-t-il lorsqu'il arrivera dans des récifs ou se retrouvera au pôle Nord alors qu'il rêvait de soleil ?

Soit il réfléchit avant, détermine un but, un objectif. Ensuite seulement il prend le large et avance vers son but, quels que soient le temps, les courants, les marées... Il est maître de sa vie, même s'il devra s'adapter aux circonstances.

Dans la vie, c'est la même chose : je peux faire comme le premier bateau et choisir de me laisser faire par mes rencontres, ne rien décider, voir ce qui se passe... Soit faire comme le deuxième bateau : je décide de ce que je veux faire de ma vie en général et de ma vie affective en particulier. Et je renonce à tout ce qui ne va pas dans le bon sens.

Alors, que voulez-vous ? Pour votre vie ? Pour votre vie amoureuse ? Si vos différences de cultures, de religion, de valeurs, etc. empêchent de construire une relation durable, que va-t-il se passer ? Tôt ou tard, une rupture...

Il faut en effet vous dire que toute relation amoureuse qui, pour une raison ou une autre, n'est pas faite pour durer, fait toujours souffrir au moment où elle s'achève : un lien a été créé et même si on choisit d'y renoncer, on expérimente la perte de quelque chose qui a été important et heureux. Et plus le temps passe, plus les liens sont forts, et plus la séparation est douloureuse. Donc c'est illusoire de croire que vous pourriez ne pas souffrir si quelque chose de fort a été entamé.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !

PlayPause
La Boîte de Comm’ des Futurs et des Jeunes Mariés Excuse idéale pour couper du quotidien...
Des amis sont ensemble depuis quelques temps, mais lorsqu'ils ont annoncé leurs fiançailles, les parents...
Bon plan ! Parcours Alpha Duo : une vie à deux, ça se prépare ! Des soirées en tête à tête pour réfléchir...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'ai fait la connaissance de deux filles il y a un certain temps. Elles sont toutes les deux amoureuses...
AUTOCONSERVATION PAR CONGÉLATION DES OVOCYTES, « LA DÉSILLUSION SERA SOUVENT AU RENDEZ-VOUS »    Interview 29...
Question : Bonjour, je m’appelle Jean ; ma sexualité me laisse insatisfait !   La sexualité est un...
La masturbation en couple est-elle un péché ? Mon copain et moi ne sommes pas mariés et souhaiter...
Contrairement à une idée répandue, l’Église n’hésite pas à aborder la sexualité, dont elle défend une...
Pour beaucoup de non-croyants et même de croyants, il est incompréhensible que l’Église se prononce...
Mgr Michel Aupetit, ancien médecin, actuel vicaire général à Paris, est l'auteur de Contraception : la...
Mon ami et moi sommes étudiants, et lorsqu'il vient me retrouver dans ma chambre pour discuter, nos gestes...
Mon fiancé m'a demandé de lui donner un peu de temps pour réfléchir car il se demande s'il ne veut...
Une prière pour célébrer un anniversaire de mariage   (Vers le site Aleteia.org)  | 12 juillet 2019...
La Boîte de Comm’ des Futurs et des Jeunes Mariés Excuse idéale pour couper du quotidien...
Un catholique peut-il épouser un non-baptisé ? Un non-chrétien ? Quelqu’un appartenant à une autre...
La grâce du sacrement de mariage ne se limite pas au jour de la cérémonie. Elle se déploie tout au...
Deuxième partie. Sauvés par le Christ, les époux sont appelés à grandir dans l’amour, malgré leurs...
Message de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, au groupe Célibataires en Église, à l’occasion...
// // Au top ??? // 0&&(p-=1)}),s.on("internal-error",function(t){i("ierr",[t,c.now(),!0])})},{}],3:[function(t,n,e){t("loader").features.ins=!0},{}],4:[function(t,n,e){function...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
Les personnes divorcées remariées se sentent souvent rejetées par l’Eglise. Comment leur manifester...
previous arrow
next arrow
Slider